Photo 649160Monsieur Patrice DISSAUX
ewa, je vous présente mes sincères condoléances . suzanne
Photo 649454Madame Paquerette MANY born BIGARD
Pâquerette était une figure du quartier "les cités d'Aramon" comme nous disions à l'époque. C'était une personne gentille avec une gouaille qui n'appartenait qu'à elle. Il y a longtemps qu'on ne voyait plus "Crapette" à sa fenêtre(c'est ainsi que l'avait baptisée une petite que je gardais). Elle attendait l'heure des sorties d'écoles pour attraper à la volée un peu attention et des petits bonheurs.
Elle a eu la chance de croiser la route de Jacky et Jacqueline qui ont pris soin d'elle jusqu'au bout et ont respecté son choix de mourir chez elle, son ultime volonté. Moi .. nous ne l'oublierons pas comme : mme Debout, mme Thoën, mon père et tant d'autres qui n'auront pas eu l'hommage qu'ils méritaient.
Photo 649269Monsieur Johan BRUYERE
Sincères condoléances à Cédric,ta maman et toute votre familleJohan était la gentillesse de tous les instants.
Photo 649034Madame Alessandra Cataldo
Mes très chers amis,

Y a pas de mots pour appaiser votre peine, mais sachez que nous sommes de tout coeur avec vous dans cette douloureuse épreuve qui vous frappe.
Que Dieu vous donne la force et le courage pour surmonter ces moments difficiles.

Nos Sincères Condoléances et attristées,
Thérèsa et Lionel qui vous embrassent très très fort

R.I.P. chère amie,
Alessandra une personne précieuse, ta personnalité, ton amitié étaient des cadeaux du ciel offerts à toutes les personnes qui t’aimaient, ton souvenir restera à jamais gravé dans nos cœurs !!
Photo 648717Monsieur Daniel CUGNET
Chère Christiane, Chère famille de Daniel et Christiane,

J’ai eu la chance de pouvoir assister au mariage, tant attendu et préparé, en septembre dernier !
J’ai bien l’image en tête du couple, tellement rayonnant, fier, tout beau. Entouré de la famille, et de quelques amis.
A l’âge respectueux de bientôt 75 ans, Daniel avait ce jour là encore un petit air d’un jeune adolescent, avec ce côté espiègle. Trop bien !

J’ai connu Daniel surtout en 2018-2019 dans les préparations du groupe d’ATD Quart Monde pour les concertations organisées par le Service de Lutte contre la pauvreté. On parlait de durabilité et pauvreté.
A la cave de la Maison Quart Monde, vous arriviez souvent bien à l’avance pour nos réunions, Daniel et Christiane. Et alors que je m’activais pour l’organisation de la réunion, tu me ramenais régulièrement à l’essentiel, Daniel : ‘Vanessa, arrête deux minutes de courir. Viens t’asseoir un peu avec nous. Bois un café. On a quelque chose à te dire ! Comment vas-tu ?’

Nos réunions à Bruxelles étaient souvent aussi un moment de retrouvailles avec votre copain Marcellin. Et je n’oublierai pas la réunion, où on parlait des injustices vécues au travail, en jouant de petites saynètes de théâtre. Votre groupe avait choisi une situation que tu avais vécu en tant qu’agent de sécurité - incroyable mais vrai - et que vous avez joué avec Marcellin avec tant d’humour.

Pourtant, tout ce que vous avez pu ou dû vivre, n’a pas toujours été de la rigolade, on pouvait devenir ! Je sais très peu de ta vie, finalement. Dans nos réunions tu étais souvent discret, à l’écoute des autres, calme. Mais quand le sujet t’interpellait vraiment, tu demandais la parole, et on pouvait parfois sentir la colère. Et avec un peu d’encouragement, tu es même intervenu dans les locaux impressionnants du Service de Lutte contre la pauvreté, en défendant ceux qui se déplacent en voiture, pas toujours aux normes, faute d’autres moyens.

Pendant un repas de midi, tu nous a confié comment tu avais fait un choix difficile dans ta vie, pour sauver ton amour, ta famille. Tu m’as pris par le bras en insistant : ‘si on veut changer Vanessa, on le peut. Crois moi. Je te le dis, parce que je le sais par expérience. Je l’ai fait. Alors, si moi je l’ai pu, d’autres le peuvent aussi.’

Un autre jour, j’ai appris que tu aurais aimé apprendre à jouer l’accordéon, et que tu regrettais que cela n’avait pas été possible. Moi, j’ai eu cette chance et plein d’autres opportunités dans ma vie. Je suis heureuse de t’avoir connu et d’avoir pu jouer un peu de musique à votre mariage.
Merci Daniel pour tout ce que tu nous as apporté.

Vanessa Joos-Malfait
Bruxelles, ATD Quart Monde
Lundi 18 janvier 2021
Photo 648420Monsieur Gilbert GOUVERNEUR
Olivier et toutes sa famille nous te présentons nos sincères condoléances nous sommes de tout cœur avec vous dans cette terrible épreuve pensons bien vous Lionel Clarisse et leurs enfants ❤️
Photo 648717Monsieur Daniel CUGNET
Daniel,

Je vous ai connu en ce lointain 76 ou 77, je ne sais plus exactement. Je n'étais pas encore volontaire, mais étudiant, en stage dans le Mouvement. Vous arriviez de France, de Dunkerque si je m'en souviens bien, et j'ai souvenir que vous aviez habités dans des blockhaus de la guerre, avant d'en être délogés. Vous êtes arrivés à Bruxelles, et comme par hasard, à Molenbeek, rue de Quatre Vents, à quelques pas de l'Impasse D'Hondt où des familles comme la vôtre avaient commencé à se réunir pour affirmer leur dignité et conquérir leurs droits. Elles vous ont accueilli: les Glineur, les Givart, et tous les autres. Et tout naturellement, vous les avez suivies quand elles vous ont invité à participer aux rencontres qui se tenaient à Etterbeek, dans une cave. Et depuis, vous n'avez plus quitté ce Mouvement qui est devenu le vôtre. Nos liens se sont distendus, car avec Monique et nos enfants, nous sommes partis en France, puis en Italie. Mais quand en 2015 ou 2016, j'ai été invité à donner une conférence à Dinant, vous étiez là, Daniel, avec Christiane. Vous m'avez réservé cette surprise, je vous vois encore sourire, heureux du bon coup que vous m'aviez fait. Nous nous sommes retrouvés là, comme si nous nous étions vus la veille. Merci Daniel pour tout ce que vous avez été pour moi, pour nous, pour tout le Mouvement.
Et vous, Christiane, et les enfants et petits-enfants, soyez fiers de Daniel, et continuez son combat. Je vous embrasse.

Jean Tonglet
Photo 648980Monsieur Henri HOFFMANN
Henri je ne regrette rien de notre rencontre lors d'une certaine élections municipale ou nous avons œuvré ensemble pour notre commune ,c'est ainsi que j'ai fais plus ample connaissance avec toi ,ton épouse et tes enfants . Que de souvenir salut Henri .
Photo 648659Monsieur Jean Marie Louis
Encore un vieux voisin. (Il y a longtemps) qui disparaît. condoleàces à toute la famille.
Photo 648896Madame Paulette DECHAMPS

Ce n'est pas au Conseil Provincial (je venais de le quitter) que j'ai connu Paulette, mais lorsque Bourgmestre de Bertrix où elle prononça son premier discours de Députée Permanente, il m'r, souvient, voici plus de 25 ans.

Je tiens ici à la remercier pour ses convictions bien marquées, et ce qu'elle a pu apporter à son entourage.

Condoléances à son conjoint Omer, vers qui vont aussi mes pensées émues.

Salut à toi, Paulette !
Photo 648823Monsieur Bernard THOMAS
Salut gros schtéquète!!! Hihi
Sylviane Bernard
Photo 619255Monsieur André COLLET
Bonjour.
Pouvez-vous me confirmé que Collet André était marié à Vandenrewegs Thérèse, ainsi je n'essaie plus de prendre contact avec lui. J'étais marié avec Thérèse aussi et on avait garder un très bon contact avec André.
Merci de répondre. Jans Eddy.
Photo 612970Monsieur Gérard VIRLOGEUX
que des bons souvenirs avec toi Gérard a UTA et a AIR FRANCE et toutes les escales que nous avons fait repose en paix Gérard nous ne t'oubliront jamais adieu mon ami amitiés Alain Fabre
Photo 648952Monsieur Edouard BEBRONNE
Je suis si triste d avoir perdu mon bon papa c étais un homme exceptionnel le meilleur des bon papa toujours la pour aider sa famille il aimais ces enfants et ces petits enfants et ainsi ces arrière petits enfants on va tous avoir un grand vide bon papa nos discutions que on avais quand je te sonnais va.me manquer te voir tout nerveux va.me manquer je serais plus voir un film de louis de funes car chaque fois je pensais à toi tu étais le meilleur j ai us la chance d avoirs us les meilleurs des grand parent toi et mimi vous etiez exceptionnel vous revoila de nouveaux réunis pour l éternité qui sais un jours on ce retrouvera tous . Je t aime mon bon papa et je t aimerais pour l éternité je sais comme tu ma dit que tu avais plus 20 ans que c est la vie que ces normale que tu part que il veux pas ce mettre ainsi mais j en peux rien je t aimais vraiment ta petite fille evelyne
Photo 646679Monsieur Michel CLAP
Beaucoup de souvenirs avec ce grand homme qui restera à jamais dans mon coeur. Nous avons passé de beaux moments à Lamalou les bains et c'est une grande perte pour moi. Reposes en paix mon ami.
Photo 648330Monsieur Louis DISLAIRE
Avec mon excellent souvenir de mon ami Louis, grande figure emblématique de notre cité et une de nos mémoires de la tragédie de fin décembre 44 et janvier 45. Daniel. Toutes nos pensées émues et nos vives condoléances à l'intention de sa chère épouse, ses enfants et toute sa famille. Rolande et Daniel.
Photo 648822Madame Marie-Rose GELAESEN
Sincères condoléances à toute la famille et beaucoup de courage pour surmonter cette pénible epreuve
Photo 647946Monsieur Jacques LARUELLE époux de Liliane BORGUET
Je vous présente chère Madame et Ludivine mes très sincères condoléances Perdre un être cher est une grande. épreuve familiale et sociale que seul le temps apaisera À vous et votre famille bon courage
Photo 648242Madame Mariette Colla
ilsinceres condoleances a MARCet la famille je participe a votre peine
Photo 647856Monsieur Fabian PIETTE
J'apprends tardivement cette triste nouvelle. Je garde le souvenir d'un excellent collègue cotoyé au temps du groupe de Liège Rive Droite.
Véritable moteur d'équipe, boute en train, un tantinet râleur aussi.
Une machine à rire et à faire rire lors des quelques soirées entre collègues où nous mettions le travail de côté.

Bon courage à vous dans ces difficiles moments et puissent les nombreux bons souvenirs qu'ils vous laissent atténuer le chagrin qui vous assaille aujourd'hui.
Photo 648339Monsieur Pierre VENTRIBOUT
Sébastien et moi meme vous présente nos sincéres condoléances , en ce jour si triste ,de tout coeur avec vous courage
Monsieur Philippe BRONDEAU
J'ai très bien connu Philippe dans les années 80 à l'escadron 5/19 de TROYES, nous étions de la même région. C'est en faisant quelques recherches sur internet que j'ai malheureusement découvert qu'il était décédé. Par le biais d'un autre camarade j'avais eu connaissance de ses soucis de santé, d'où mes recherches pour avoir de ses nouvelles. L'annonce de sa disparition s'est propagée sur le site ESCADRON 5/19 et 34/7 DE TROYES sur facebook. Que d' éloges pour Philippe qui fait l’unanimité de tous ses camarades quand à sa gentillesse et sa sa jovialité. Tous le monde se souvient du joueur de saxo qui nous apportait de la joie de vivre dans des moments difficiles. Nous avons tous été très attristés par cette nouvelle et nous garderons tous un excellent souvenir de ce gars du sud-ouest. Repose en paix Philippe.
Photo 648446Monsieur Jean Marie MAESEN
Courage pour votre peine pour moi c'est perdre un bon ami
Envoyé depuis mon mobile
Madame Francine BOUCHAT

Francine, si positive, enthousiaste, accueillante...
Notre cœur déborde de tristesse, mais aussi de souvenirs doux, drôles, vivifiants.

Francine passionnée qui allait chercher ses patchworks, les déroulait sur la table de cuisine et me détaillait son ouvrage, les tissus, ses idées, par gentillesse, parce qu’elle savait que ça me faisait plaisir...

Le rire de Francine quand elle retraçait des anecdotes concernant Maurice (« T’as co mètu t’pyjama ?! »), son bonheur et sa fierté quand elle donnait des nouvelles de ses filles et de ses petits-fils.
Francine rayonnante quand elle racontait les projets de Len « à Evelette ! ».

Francine pétillante de gaieté aux soirées, aux nuits parfois, chez elle, au chalet ou à la belle étoile, autour d’un repas, blaguant, riant, chantant aux notes du piano de Paul ou de l’accordéon.

Francine cordon-bleu et épicurienne.

Francine désolée, mais les pieds sur terre après une mémorable lessive, tournant finalement la page avec humour et « Bouchat Machine » !

L’inoubliable anniversaire de Francine au Botanique !!! Après avoir fermé la salle avec le veilleur de nuit, notre escapade dans Bruxelles avec « Collard & Danvoye », les vedettes du spectacle ! Le souper au restaurant, les mimes, les discours d’anniversaire... au bout de chaque phrase, Joseph plongeant dans son assiette la main de Francine et elle, évidement, pleurant de rire !

Exceptionnelle Francine, tu étais appréciée et aimée toutes générations confondues !

MERCI Francine, pour chacun des moments partagés, pour chacun de tes éclats de rire, nous allons les garder très précieusement dans notre cœur.

« Le souvenir du bonheur est encore du bonheur »

Nous t’aimons, nous vous aimons tous, les amis.

Bises et bon courage,

Françoise et Paul